BLOCKCHAIN

À propos

Définition de la blockchain

 

Transparence, sécurité et automatisation des transactions

La blockchain est un grand livre partagé et immuable, optimisant le processus d’enregistrement et de suivi des transactions au sein d’un réseau commercial. Comparable à une feuille Excel organisée chronologiquement, elle enregistre les détails tels que les horaires, montants et destinataires de chaque transaction effectuée.

Ainsi, la blockchain permet de s’échanger des unités (argent, jetons) sans la présence d’un intermédiaire (banques, États).Cet intermédiaire est remplacé par la vérification collective de l’écosystème, ce qui offre un degré élevé de traçabilité, de sécurité et de rapidité.

Accessible à tous, le réseau blockchain permet à chacun de consulter l’ensemble des transactions. Chaque participant possède une copie de la base de données des transactions et en assure la mise à jour. Dans une blockchain publique, tous les nœuds ont les mêmes droits, favorisant la sécurité et la transparence. La blockchain est maintenue tant qu’au moins un nœud est actif.

 

Avantages de la blockchain

 

Pas de corruption

 

La blockchain est infalsifiable : il n’est pas possible de modifier une transaction une fois que celle-ci est enregistrée dans la blockchain. Pour falsifier ce livre, il faudrait que plus de la moitié des valideurs du réseau soient corrompus (c’est ce que l’on appelle une attaque des 51%).

Il est donc impossible de falsifier la blockchain et impossible de mentir sur le montant transféré.

  1. Intégrité inaltérable : La blockchain est infalsifiable. Une fois qu’une transaction est enregistrée, il est impossible de la modifier. Une attaque des 51% nécessiterait la corruption d’une majorité de valideurs du réseau, ce qui est extrêmement improbable.
  2. Élimination des tiers de confiance : Avec l’avènement du Bitcoin, il est désormais possible d’échanger de la valeur entre deux entités sans passer par des intermédiaires tels que les banques. Cela réduit les frais et les complications liés à la confiance en une tierce partie.
  3. Automatisation des contrats : Certaines cryptomonnaies permettent l’utilisation de « smart contracts » ou contrats intelligents. Ces programmes fonctionnent sur la blockchain et s’exécutent automatiquement lorsque des conditions préétablies sont remplies. Cette fonctionnalité, rendue possible grâce à la programmabilité de la blockchain, a été popularisée par Ethereum en 2015.

Transparence de l’utilisation des fonds : La blockchain permet de suivre précisément l’utilisation des fonds par une entreprise ou une association. Dans le cas des organisations caritatives, par exemple, il devient possible de vérifier comment les dons sont utilisés, offrant ainsi une transparence accrue

 

Vers une fin des tiers de confiance

 

Avec l’arrivée de Bitcoin, il est maintenant possible d’échanger de la valeur entre deux entités sans passer par des banques ou tout autre intermédiaire. Cela permet de minimiser les frais et les complications liés à l’obligation de faire confiance à une tierce partie.

 

L’automatisation de contrats

 

Certaines cryptomonnaies permettent l’utilisation de ce qu’on appelle des « smart contracts », parfois appelés contrats intelligents, contrats autonomes ou contrats auto-exécutables en français.

Ces contrats sont des programmes fonctionnant sur la blockchain qui se déclenche tout seul lorsque certaines conditions sont remplies. Cette pratique a été rendue possible par la nature programmable de Bitcoin. Elle a été généralisée par la création d’Ethereum en 2015.

 

Une transparence de l’utilisation et de l’allocation des fonds

 

La blockchain ouvre de nouvelles perspectives en termes de transparence, sécurité et automatisation des transactions. Cette technologie révolutionnaire transforme divers secteurs d’activité et ouvre la voie à de nombreuses opportunités.